Commentateur vedette sur la chaîne Equidia, Pierre-Emmanuel Goetz est un spécialiste du Grand Prix d’Amérique et vit sa passion pour le Trot à fond puisqu’il est également driver amateur et propriétaire. Il livre son analyse à la veille du championnat du monde des trotteurs.

Quel est votre plus beau souvenir dans le Grand Prix d’Amérique (sportivement et émotionnellement parlant) ?

Sans hésiter le Prix d’Amérique de Général du Pommeau, en 2000. C’était la première fois qu’il y avait un kop de supporters à Vincennes. Et puis « Général » était un petit cheval très attachant, avec un jeu de jambes extraordinaires. A l’époque, il n’évoluait pas dans une grosse écurie et beaucoup de gens ont pu s’identifier à lui et à son staff. Sa victoire fut somptueuse : il a accéléré de façon incroyable et puis il était entraîné et drivé par Jules Lepennetier, un homme lui aussi très attachant.

Quel regard portez sur l’édition 2018 du Grand Prix d’Amérique ?
Avant l’hiver, je pensais que Bold Eagle serait difficile à battre. Depuis le Grand Prix de Belgique, j’ai des doutes. Ce sera une édition très ouverte.

Pensez-vous que Bold Eagle est capable de remporter un troisième championnat du monde des trotteurs d’affilée ?

J’étais sûr de moi (et de lui) avant ses succès en 2016 et 2017. Cette année ça va être très rude, il lui faudra un parcours idéal pour gagner une troisième fois, mais pour la beauté du sport ce serait extraordinaire qu’il gagne.

Quels sont vos cinq favoris pour ce 97ème Grand Prix d’Amérique ?
Pour moi, Propulsion est le cheval à battre car il a été éblouissant dans le Grand Prix de Bourgogne et va avoir de la fraîcheur en ayant fait l’impasse sur le Grand Prix de Belgique, Readly Express aussi s’annonce redoutable : il a fait un numéro dans le « Belgique ». Ensuite, Bold Eagle bien sûr et Bird Parker. Il y aura un match entre ces quatre pour la gagne. Je place ensuite Bélina Josselyn : on n’a pas pu la juger dans le « Belgique » en raisond de son accrochage avec Readly Express.

Qu’est-ce qui fait selon vous que le Grand Prix d’Amérique est la course de trot la plus populaire au monde ?
Le Grand Prix d’Amérique rassemble les meilleurs chevaux européens et même américains. Cette course fait partie de la culture française, elle a une histoire et a mis en avant de grands exploits sportifs. C’est une course vraiment pas comme les autres, de par la distance et le profil de la piste qui ne ressemble à aucune autre au monde, avec un tour de piste de presque 2000 mètres et un profil valonné. Le Grand Prix d’Amérique fait vibrer d’un bout à l’autre, avec beaucoup d’actions et de mouvements dans le peloton, un spectacle constant. En comparaison, les autres grandes courses internationales sont un peu ternes dans leur scénario et déroulement et depuis que je suis gamin, j’ai toujours entendu dire professionnels et turfistes dire que le Grand Prix d’Amérique est LA course à gagner, le Graal.