Délia du Pommereux, protégée de Sylvain Roger, garde le meilleur sur Belina Josselyn dans le Grand Prix du Bourbonnais

Parmi les entraîneurs présentant pour la première fois un de leurs pensionnaires au départ du Grand Prix d’Amérique, Sylvain Roger aligne Délia du Pommereux, jument qu’il a dans son écurie depuis ses tout débuts.

C’est un nouveau pic émotionnel auquel doit se préparer Sylvain Roger. Ces six derniers mois l’ont fait passé par tous les états et le professionnel normand voit ici sa constance dans les résultats se concrétiser par une belle satisfaction : avoir un premier partant dans le Grand Prix d’Amérique. Une première partante en l’occurrence : Delia du Pommereux. Née et élevée sous le label de son ami et complice mais aussi client Noël Lolic qui lui fait confiance depuis plus de vingt ans et dont ce sera aussi la première participation à l’Amérique, Delia du Pommereux a donné depuis le début de sa carrière d’énormes satisfactions aux deux hommes et à leur team dans laquelle on peut intégrer Michel Bonne (le père de Damien, le pilote attitré de Delia). Alors certes elle a été disqualifiée dix fois depuis ses débuts mais hormis ces écarts, la jument n’est sortie que quatre fois des 4 premiers et a gagné à 12 reprises ! Dans ce concert de succès, son triomphe dans le Grand Prix du Bourbonnais quand elle dominait alors Belina JosselynBird Parker et Bold Eagle (excusez du peu) a représenté un sommet. Revoir la course.

Nous étions alors le 9 décembre et cette victoire mettait du baume au coeur à Sylvain Roger son entraîneur, convalescent après une terrible chute lors d’une épreuve de qualification à Caen en septembre. Un accident grave remettant à l’esprit de tous combien l’activité combinant recherche de performance, vitesse et travail avec des chevaux peut aussi s’avérer risquée.

Le choc cérébral subi a laissé quelques traces en termes de pertes passagères de mémoires et une fracture du poignet le handicape dans son métier, mais le solide normand fait en sorte de reprendre le dessus et il espère bien voir sa jument lui apporter dimanche une vive satisfaction. Comme celle qu’il a vécue en mai dernier quand Enino du Pommereux, le frère de Delia du Pommereux, lui offrait sa première victoire de Groupe I dans le Critérium des 4 Ans. Et c’est plutôt ce genre de première qu’il souhaiterait renouveler dimanche.

Délia du Pommereux, femelle de 6 ans
41 courses,
12 victoires
12 places de 2ème ou 3ème
1ère participation au Grand Prix d’Amérique