Le départ du Grand Prix de Bourgogne sera donné avec l’autostart

5ème épreuve qualificative au Grand Prix d’Amérique, le Grand Prix de Bourgogne (dimanche à Vincennes Hippodrome de Paris) a historiquement toujours été considéré comme un test majeur pour le jour J. Voici pourquoi.

C’est le révélateur pour le Grand Prix d’Amérique. La distance a beau être totalement différente, 2100 mètres contre 2700 départ volté, l’ambition ultime a beau se situer dans un mois, les chances de chacun ont beau être assez dépendantes du tirage au sort des places derrière l’autostart, le Grand Prix de Bourgogne en dit toujours beaucoup sur le niveau de compétitivité des différents acteurs du futur Prix d’Amérique. La précédente édition (revoir la course ici) en est une parfaite illustration : Propulsion l’emportait devant Bold Eagle. Un mois plus tard, ils allaient monter sur le podium du Grand Prix d’Amérique remporté par Readly Express (annoncé au départ dimanche) qui était passé lui par le Prix Ténor de Baune. Et ce résultat ne venait que confirmer une tendance constatée depuis de nombreuses années. Parmi les auteurs du doublé (outre ceux mentionnés ci-dessous), on peut notamment citer Lurabo, le roi Ourasi, Abo Volo, Moni Maker, Kesaco Phedo ou encore Jag de Bellouet.

Le classement des vainqueurs du Grand Prix de Bourgogne dans le Grand Prix d’Amérique

  • 2018 – Propulsion – 3ème
  • 2017 – Bold Eagle – 1er
  • 2016 – Timoko – 2ème
  • 2015 – Solvato – Non placé
  • 2014 – Texas Charm – Absent
  • 2013 – Ready Cash – 2ème
  • 2012 – Ready Cash – 1er
  • 2011 – Ready Cash – 1er
  • 2010 – Olga du Biwetz – 8ème
  • 2009 – Meaulnes du Corta – 1er

Quelques chiffres-clés du Grand Prix de Bourgogne

  • 2100 : en mètres la distance à parcourir
  • 1’10 » : la réduction kilométrique record de la course établie par Texas Charm en 2014, soit 51,4 km/h de moyenne
  • 3 : le nombre de victoires dans ce GP de Bourgogne de deux chevaux ayant marqué l’histoire du trot, Ourasi et Ready Cash
  • 3 : le nombre de succès dans la course pour Franck Nivard et Jean-Michel Bazire (record pour les drivers en activité)
  • 3 : le nombre de billets qualificatifs distribués aux 3 premiers de la course

Voir les partants de l’édition 2018.